Les actes opposables

Les tarifs d'honoraires applicables aux consultations, aux soins conservateurs (traitements de la carie, dévitalisation, détartrage etc.), aux soins chirurgicaux (extractions, etc.), aux actes radiologiques et de prévention (scellement de sillons, Examen Bucco Dentaire), sont déterminés d'après une liste, fixée en application de la convention dentaire.

Les tarifs conventionnels ne sont pas libres, ils sont dits "opposables" aux praticiens qui ont choisi d'exercer à titre "conventionné". Ces actes ne nécessitent pas de devis, le praticien peut répondre à l'interrogation du patient sur leurs coûts.

Des dépassements d'honoraires sont possibles dans les cas suivants :

  • d'une exigence particulière du patient, par exemple, une consultation en dehors des horaires habituels du cabinet.
  • soins d'un chirurgien-dentiste qui dispose d'un droit permanent à dépassement (DP)


Les actes effectués chez un chirurgien-dentiste non conventionné sont pris en charge par l'Assurance Maladie et le remboursement se calcule sur la base d'un tarif dit « d'autorité », inférieur au tarif de convention.

En cas de dépassement ou d'honoraires libres, le chirurgien-dentiste est tenu de fixer ses honoraires « avec tact et mesure » et d'en informer son patient au préalable. Ils peuvent éventuellement être pris en charge par l'assurance complémentaire santé, selon les clauses du contrat.
Entente directe

Les tarifs d'honoraires des soins prothétiques (couronnes, bridge, appareils mobiles etc.) et orthodontiques (alignement des dents), peuvent faire l'objet d'une entente directe avec le patient.

Dans ce cas, le chirurgien-dentiste fixe ses honoraires librement avec tact et mesure, et évalués en fonction de la difficulté et de la complexité du cas ainsi que des charges professionnelles propres à chaque cabinet dentaire et de la notoriété du praticien. Ils peuvent également varier en fonction du nombre d'éléments réalisés au cours d'un même traitement.

Le praticien en informe son patient au préalable par l'établissement d'un devis descriptif du traitement et des actes prévus. (informations supplémentaires sur le devis).

La sécurité sociale ne prend pas en charge le montant des honoraires supplémentaires. Ils peuvent éventuellement être pris en charge en partie ou en totalité par l'assurance complémentaire santé, selon les clauses du contrat.
Les actes non remboursables

Dans les nombreux actes dentaires non remboursables (NR) par l'Assurance Maladie obligatoire on distingue deux catégories :

  • Les actes inscrits à la nomenclature générale des actes professionnels, mais ne remplissant pas les conditions (hors condition d’attribution) donnant droit au remboursement.
  • Les actes hors nomenclature (HN), non inscrits à la nomenclature générale des actes professionnels.


Seule l'assurance complémentaire peut prendre en charge ces actes, partiellement ou en totalité selon le contrat souscrit par le patient.
Remboursements

Les actes dentaires avec dépassement sont remboursés par l'Assurance Maladie sur la base de tarifs conventionnels. Les lettres clés correspondantes sont (SPR) pour les soins prothétiques et (TO) pour les traitements d'orthodontie.

Taux de remboursement :
La Sécurité sociale rembourse selon un taux qui représente un pourcentage appliqué au tarif de responsabilité. Ce pourcentage, comme les tarifs, est différent selon la nature des soins.

Ticket modérateur :
C'est la différence entre le tarif de responsabilité et la part remboursée par la Sécurité sociale. Il a été créé pour sensibiliser les assurés aux dépenses de santé. Le ticket modérateur est très souvent remboursé par l'assurance maladie complémentaire.

En revanche, l'assurance maladie obligatoire pour certaines maladies longues et coûteuses a une prise en charge à 100% des frais médicaux. Dans ce cas, seuls les actes liés à la maladie sont exonérés du ticket modérateur et donc pris en charge à 100%.
Conseils pour garder de belles dents
Votre chirurgien-dentiste peut vous redonner le sourire en quelques séances, mais c'est â vous qu'il appartient de conserver ces dents sans nouvelles caries ni risques de déchaussement. Quelques minutes par jour suffisent... Les soins bucco-dentaires que vous pouvez pratiquer chez vous au quotidien sont indispensables à la prévention des caries et du déchaussement, ainsi qu'au maintien de votre santé buccale à la suite d'un traitement parodontal ou après la réalisation de prothèses.
 


La brosse à dents

A main ou électrique, elle a pour fonction l'élimination mécanique de la plaque dentaire, une accumulation de bactéries qui devient nocive au bout de 10 à 12 heures, que l'on ait mangé ou non. A pratiquer idéalement après chaque repas, le brossage du soir est le plus important. Favorisez les brosses à dents souples car elles sont tout aussi efficaces et elles ne sont pas agressives pour les gencives. Favorisez un dentifrice fluoré ( ~1450 ppm de fluor pour un adulte) et peu abrasif

Un révélateur de plaque

Il peut être utilisé avantageusement pour valider l'efficacité de sa technique de brossage, il permet de mettre en évidence les zones oubliées après le brossage.
 


Le fil inter dentaire

Complètement incontournable du brossage, c'est un moyen efficace pour atteindre les espaces inter dentaires, lorsque les dents se touchent. Il ne sert pas seulement à déloger un aliment coincé entre deux dents, mais aussi à nettoyer ces régions où la brosse ne passe pas. Après une courte période d'apprentissage, qui est nécessaire, l'utilisation du fil inter dentaire est aisée et parfaitement indolore pour vos gencives.

Les brossettes

Elles sont nécessaires lorsque le fil ne suffit plus à nettoyer les faces latérales des dents. C'est le cas lorque celles-ci sont légérement écartées, mais aussi chez la plupart des personnes à partir de la trentaine au niveau des molaires et prémolaires. L'utilisation quotidienne des brossettes inter dentaires en complément du brossage habituel prévient ou traite le saignement des gencives et empêche la formation de caries entre les dents. Ces accessoires doivent être employés systématiquement en cas de déchaussement avéré, et sont fortement conseillés aux porteurs de couronnes ou de bridges. Les brossettes sont plus efficaces que le jet dentaire et doivent être utilisées de préférence avec du dentifrice ou une préparation antiseptique.

Le jet dentaire (hydropulseur)

C'est une aide à l'élimination des débris alimentaires après un repas, mais il ne remplace en aucun cas un véritable brossage.

les chewing-gums (sans sucre)

Ils peuvent aider à éliminer les débris alimentaires après les repas, en stimulant la prodution de salive qui nettoie naturellement les dents et les reminéralise en surface grâce au calcium qu'elle contient. Mais ils ne remplacent en aucun cas un bon brossage.

Les batonnets de bois

Ils sont peu employés car assez agressifs pour vos gencives. Evitez également les cure-dents après les repas, ils vous soulagent dans l'instant mais abîment vos gencives.

Les bains de bouche

Produits de confort ou véritables médicaments, ils donnent à la bouche une agréable sensation de fraîcheur. On les utilise presque toujours en complément, et non en remplacement du brossage. Les plus efficaces sont délivrés sur ordonnance.ATTENTION! Un bain de bouche ne doit jamais être utilisé plus de 8 jours d'affilé sans raison particulière.
 


L'alimentation

Cela consiste à limiter les apports sucrés, pour ne pas favoriser le développement des bactéries. Pour cela, il convient d'éviter les sucreries et le grignotage entre les brossages. Favorisez les aliments riches en fluor (sel de table fluoré) et en calcium (laitages). Votre gencive ne doit présenter aucun saignement au brossage, une gencive qui saigne est une gencive malade.